Le surfer de Philo and Co, c’est qui ?

philosophie et alignement
philosophie et alignement

 

Le surfer de Philo and Co, c’est qui ?

Pourquoi un surfer? Pourquoi de la philo?  Pour  qui ? Et pourquoi?

Après une année d’activité, on m’a souvent demandé pourquoi, mais aussi la cohérence entre une prestation de service et le sport?

– « Car déja la philosophie, tout le monde n’aime pas forcement cela, alors, en plus si il faut tenir sur une planche!  »

Alors que fait la Philo? Elle interroge elle questionne, elle dérange! Mais pas que!

Aujourd’hui, je vais mettre fin a un grand mystére et vous offre l’explication et les raisons de son adéquation avec la vocation de Philo and Co.

Le surfer n’a pas été  le logo de Philo and co sans raisons, c’est la philosophie du surfer qui a aussi alimenté Phil and Co.

Nous allons donc décrypter les vertus du surfer non pas uniquement de ses capacités mais de ce que la logique de ce sport présuppose comme philosophie.

Analysons ensemble, la démarche elle même, il s’agit de s’appuyer (littéralement) sur les forces de la nature pour en faire un jeu, une distraction et un sport.

Tout cela à partir de quelque chose d’effrayant, une vague finalement n’est ce pas l’image de l’adversité, cela revient par cycle et par définition est indomptable,, nous dépasse.
Par son principe le surf ne contourne pas l’obstacle mais en fait son appui.

Il ne s’agit donc pas de  face à l’adversité et mais en tirer profit, savoir « optimiser les obstacles », n’est pas seulement l’idée de voir des opportunités derrières les obstacles qui s’accumule (car e n’est pas inné) mais il s’agit plutôt d’une tournure d’esprit.

Penser non pas en terme d’urgence mais dans une confiance appuyée, de ses propres expériences et de nos réalisations. N’est ce pas  finalement, ce qui nous offre de nouvelles perspectives comme le disait Albert Einstein : »On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés » ?

Revenons, au sport et à notre surfer : être  sur une planche demande  de  » lâcher prise »  et à notre esprit de contrôle : » Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien » Socrate.

Puis comme dans tout sport,  prendre des risques est une aventure mais aussi un jeu avec soi -même, ainsi qu’une petite dose d’ironie et un certain recul.

Par cet abandon arrive  une confiance (en soi- même) et l’acceptation ( de l’environnement)  et peut être même la possibilité de rire de soi-même?

Il en ressort un alignement corps -esprit et donc une congruence entre l’objectif de départ et sa réalisation mais aussi avec les éléments de la nature.

Elle  s’affirme  donc entre :

– Le corps et le mental (lâcher-prise tout en maintenant son objectif)

-La planche et le corps ( notre influence sur notre direction e )

-L’environnement (la vie) et planche (l’adaptation entre nos objectif et nos moyens à l’adversité de la vie et aux obstacles du quotidien).

Oui mais… Pourquoi un surfer ? Pourquoi de la philo?  Pour  qui ? Et pourquoi?

Donc c’est avant tout l’image du Surfer qui est ici le symbole de Philo and Co, il illustre cette Harmonie tridimensionnelle qui prend la forme de « congruence » à l’égard de soi (et de ses objectifs) et d’une harmonie avec l’environnement (et ses moyens pour y faire face) .

Il prend en compte les éléments tel que l’ eau, la terre, la mer, le vent (ou son absence) afin de nous fournir une métaphore de notre vie quotidienne.

Mais aussi la dynamique corps-esprit, connaitre son corps, son mental, ses limites, ses capacités ainsi que ses forces et ses faiblesses.

Cette philosophie de vie et d’action, que nous transmet le sportif lui-même et se matérialise par la pratique son sport: le surf.

Chacun à sa propre philosophie (conscientisée ou non), personnelle (mais aussi collective, historico-culturelle) car nous nous nous inscrivons tous dans une histoire et ce depuis le bing-bang…

Tout comme s’éveille chez nous, la capacité à la remise en question, la possibilité d’interroger le monde qui nous entoure.

Agathe Vidal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *