Pourquoi?

 

La quête du bonheur, du bien-être et de l’épanouissement est au cœur du  mode de vie grec, le perfectionnement et la quête de L’eudaimonia sont des objectifs centraux dans l’antiquité.

On retrouve la quête de la « vie bonne » dans toutes les écoles le jardin d’Epicure, le gymnase de Platon, le Lycée d’Aristote ou encore les stoïciens..

 

De plus, en regardant l’histoire, on s’aperçoit que tous les courants philosophique ont leurs propres perception du chemin qui mène à cet idéal, mais une chose est sure, c’est en communauté et par le dialogue que chacun se perfectionne.

C’est un double mouvement, à la fois tourné vers la réflexion intérieure et par un par un partage de connaissance.

La question, qui  se pose pour nous aujourd’hui, et comment dans notre vie de tous les jours pouvons pratiquer « la vie bonne »?

La mise en pratique de la « vie bonne » se trouve aujourd’hui  nécessaire afin de parvenir à la réalisation de nos objectifs.

En effet l’épanouissement est-il possible dans l’ignorance ?

Savoir tirer parti de notre vécu, comme les grecs qui se demandaient :

« comment saisir la réalité ? »

Nous avons encore plus besoin, de comprendre, l’évolution de la société mais aussi les illusions, et les projections qui en découlent.