le surfer dans la vie

L’alignement concrètement..

 

le surfer dans la vie
la philosophie du site

Revenons, au sport et à notre surfer : être  sur une planche demande  de  » lâcher prise »  avoir confiance en son corps et dans  notre esprit de contrôle.

Savoir que : » Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien », Socrate.

Puis comme dans tout projet  prendre des risques est une aventure mais aussi un jeu avec soi -même, et nécessité une  dose d’ironie et un certain recul.

Par cet abandon arrive  une confiance (en soi- même) et l’acceptation ( de l’environnement)  et peut être même la possibilité de rire de soi-même?

Il en ressort un alignement corps -esprit et donc une congruence entre l’objectif de départ et sa réalisation mais aussi avec les éléments de la nature.

Elle  s’affirme  donc entre :

– Le corps et le mental (lâcher-prise tout en maintenant son objectif).

-La planche et le corps ( notre influence sur notre direction ).

-L’environnement (la vie) et planche (l’adaptation entre nos objectif et nos moyens à l’adversité de la vie et aux obstacles du quotidien).

Oui mais… Pourquoi un surfer ? Pourquoi de la philo?  Pour  qui ? Et pourquoi?

Donc c’est avant tout l’image du Surfer qui est ici le symbole de Philo and Co, il illustre cette Harmonie tridimensionnelle qui prend la forme de « congruence » à l’égard de soi (et de ses objectifs) et d’une harmonie avec l’environnement (et ses moyens pour y faire face) .

Il prend en compte les éléments tel que l’ eau, la terre, la mer, le vent (ou son absence) afin de nous fournir une métaphore de notre vie quotidienne.

Mais aussi la dynamique corps-esprit, connaitre son corps, son mental, ses limites, ses capacités ainsi que ses forces et ses faiblesses.

Cette philosophie de vie et d’action, que nous transmet le sportif lui-même et se matérialise par la pratique son sport: le surf.

Chacun à sa propre philosophie (conscientisée ou non), personnelle (mais aussi collective, historico-culturelle) car nous nous nous inscrivons tous dans une histoire et ce depuis le bing-bang…

Tout comme s’éveille chez nous, la capacité à la remise en question, la possibilité d’interroger le monde qui nous entoure.